Beaucoup se demandent si l'on est réellement assuré au niveau de la santé lorsque l'on est Autoentrepreneur... Si l'on ne réalise pas de CA et que l'on ne paye pas de charges de ce fait par exemple... Ou si cela est bien pris en compte dans les charges du prélèvement libératoire ?!

Pour répondre à cette dernière, le prélèvement libératoire social (micro-social) comprend :

  • la cotisation d'assurance maladie-maternité,
  • la cotisation supplémentaire d'indemnité journalière,
  • la CSG/CRDS,
  • la cotisation d'allocations familiales,
  • la cotisation de retraite de base,
  • la cotisation au titre de la retraite complémentaire obligatoire,
  • la cotisation au régime d'invalidité et de décès 

Dans la majorité des cas, la Sécurité Sociale ne couvre qu'une partie des frais engagés par l'assuré social. Il est prudent de prévoir une couverture complémentaire santé adaptée à ses besoins et à son budget (adhésion facultative).

Si la cotisation à la Sécurité Sociale dépend des revenus (prélèvement libératoire sur le chiffre d'affaires pour l'Autoentrepreneur), la cotisation à une mutuelle est généralement forfaitaire avec des tarifs variant en fonction du niveau de garanties choisi.

Une mutuelle est un organisme de complémentaire santé qui complète partiellement ou totalement les remboursements de la Sécurité Sociale pour la plupart des frais médicaux, dont l'optique, le dentaire ainsi que les frais d’hospitalisation.
Cette cotisation est à payer par l’Autoentrepreneur à titre personnel car aucune charge n’est déductible.